14 , de Iraj o'Cock, 2007

14 (ou deuxième partie)
 
à Johan Cruyff dit "le Hollandais volant" et Christophe "Pecho" Peccini notre ami

 
La foudre et les pompiers se rapprochent, j'aimerais bien vous rejoindre dans la course mais je ne cours plus qu'après une échalote. La foudre vient de claquer comme le fouet d'un dompteur de fauves et je me suis senti près d'être changé en tigre puni de trop de sauvagerie; c'est la bête féroce et assassine qui galope en moi jour et nuit que le tonnerre de l'ouest et les sirènes récurrentes viennent prévenir : "Prends garde petit animal, on ne défie pas la loi des hommes impunément, on ne va pas fouiller dans leurs affaires de sang et de merde impunément, apprends surtout à te taire et à attendre, sinon la foudre…"

Je ne peux pas dire, tout ne se dit pas dit-on mais la mort glauque, la pendaison ou le pourissement puant rafle ceux qui se sont trop tu. Et il n'est pas de mystère dans la viande, il n'est pas de mystère dans la vie, le mystère et la beauté afférente ont bon dos pour continuer à taire l'immonde, le soi-disant insupportable des fragiles occidentaux épuisés et oublieux des sources chaudes et vertes, épuisés par deux guerres massives comme cent armoires bretonnes par tête de pipe, oublieux et reproducteurs, des cadenas et judas à leurs portes dorénavant.

C'est la panique dans les rangs, le XXIe siècle sera chaotique, le début de la fin et la fin du début en spirale et vice versa, zèbres et zébus courrent bien avant le feu, profitez du souvenir du calme des années 1960 à 2000 en attendant de vous faire croquer car les requins sont de sortie et ils sont légions.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS