PECTEUR PECK - HAUTE BUCAILLE- SAISON I & II

HAUTE BUCAILLE jour après jour Camarade Pector PECK relate sa crasse
20 octobre 2015 On arrive à Haute Bucaille la bien taillée, non par hasard mais par nécessité, dit le médecin. Il ajoute que le syndrome sphérique dont monsieur Pecteur est atteint peut trouver ici un remède ou un palliatif car mettre le rond dans un carré est une souffrance qui au fil du temps devient intenable. Alors que cette contrée singulière s'occupe plutôt de mettre le carré dans un rond ce qui le rend plus présentable à la face du supplicié. Comprendra qui voudra. Les structures du langage offrent une infinité de possibilités, ça fait sens quand ça peut et quand ça peut plus ça se démerde avec, dit l'autre, le quasi médecin dit aussi complètement Jojo. Entre ami Jojo c'est Jojo. Faut pas à discuter, pas de déstructuration ni de compromis. Jojo c'est Jojo. Grand échalas. Face écharpée à coup d'meule, cou nu d'poulet transylvain genre glouglou alpin. Ça sert à rien. Picore piquouse épique au fion, stéthoscopique fana du râle bronchique écoute malheur chant plaintif d'agonies tragiques. Costume trois pièces gris menhir inachevé par burin d’Hippocrate. Topique topine en bourre médoc refile licco trip poker en carré d'as. C'est bon à son cœur pour commencer de panser en rond sur la table des redistributions carnassières. Quinte flush sirop de balloches. C'est mieux pour gorge profonde dans l'ombre de la luette. Illusion d'quéquette. Sévices aux viscères mistèr médicaire l'assurance cimetière prime d'enchères sur la vie chère. Coup de marteau cogne genou le réflexe commissaire pris à ses heures de convulsions stellaires. S'agite en glotte Jojo gloute dégorge du pipeau diagnostique précaire à Pecteur Peck l'ici même patient de la quadrature du cercle. Jojo sans manières astique matricule d'éphèbe culbuté sur divan d'examen. Dégoise sans se soucier davantage. Oblitère cavité pubère en feuilletant vidal. L'évident videur anal gésique curator des principes actifs. 21 octobre 2015 « Pecteur Peck ! Oufti ! J'débourre l'astec du mouflet carpette. Diable foutre ! C'est du serre queue c't'affaire à sec. Du poussé carnifère faut-y bien-y faire en vicelard du calbar. J'marine le poulbot bâtard. J'éprouve troufignon du mignon, prospection, exploration, fracturation du sédiment marneux. V'là l'schiste au bout de la queue, plus qu'a fumer le calumet mon merdeux ! Nettoyage du brénoir à la râpeuse bavoir.» Jojo retire prestement l'objet forique du foireux derrick angélique. Parallélépipédique organe incongru, veiné bleu violemment turgescent à son extrémité pyramidale. Géométrie standard pour volume atypique. 22 octobre 2015 ·  « Par mon oeil unique de père Nobel (Effectivement à bien le regarder Jojo n'orbite que d'un trou unique, malgré deux espèces de quinquets biaiseux absolument fixes. Le troisième entre deux grosses rides sur le front circule rapidement de gauche à droite et part un étrange rictus se bloque momentanément monte et descend puis reprend sa course). R'egarde don' ma dynamite big-band Pecteur Peck ! D'la batterie stellaire et du saxo sidéral. Ça défonce les tympans délactés ces sonorités cosmiques débarquées d'un quelconque trou normand de glace plutonique et de gnôle saturnienne. C'est d'la bacchique partouze de quarks à vitesse délirante. Ça crache sa verve quantique en louant l'exode des parties fines. L'infinie matière séminale portée à un degrés élevé de condensation. Mouillante soupe orginale célèbre la danse des multivers.  Les oxyures c'est la chiure ! Les tænias au caca !  Les ascaris tous complices !  L'anal prurit démange. Doigt tendu d'l'Adam perdu gratte les cieux grouillant d'parasitoses. Bises du ciel infiniment remuant. C'est ma théorie des matières. J'embrasse le grand tout, pas mou, pas pris, si dur, alors conquis.  Bétyle boiteux scandaleux. Sparadrap béquille camphre ça enfle. Entorse de principe, foulure d'artifice. Déchirure du méat accouche culpa ça passe contrit sa sort constrictor. » 23 octobre 2015 ·  Après danse stellaire dans sphincter pubère rien de telle que théorie des viscères qui sévissent sévères. L'idiome du scalpel rappelle qu'il n'est point nécessaire de s'oxyder en vaines fadaises quand sur table s'opère en tranchages savants les lignes sanguinaires. Éviscérons l'affaire tumeur sur le champ squirrheux avant l'emphase métastase. Étudions l'exérèse avec minutie sous feu de la rampe sinon ça manque de saveur si trop de pâleur. Sun light léchant magnétique la gigue atomique. Voilà la chose excitée dégage becquerels radieux, sieverts pompeux, pète de gloire en fusion. Quelque part où quelque chose se distingue c'est la merde. Saint cul-cul, vl'a ta praline du concentré d'énergie. 24 octobre 2015 ·  Étudions anti-matière ou antichambre de la matière inverse de l'inversé dans l'boudoir fera l'affaire mon narquois marquis. Suffit pas de penser l'austère. Faut ficelle fissa bâcler l'affaire. La mission est d'être la bonne. La servante position, la servile arrière, la retournable cambrée, la soubrette de table en classification périodique, disposée brouette, c'est pas l'heure d’égouttements. L'immense truelle taloche la caboche on refait façade à la mode de Caen. Espérons qu'il nous reste un peu de pain. Après analyse, chimio avant apoptose chie bio fécaux bobos mais chie dans le pot ce qu'il faut. Ce patibulaire tuyau d'injection parfaitement gainé sous la peau c'est de la libido à grosses doses envoyée licco dans système réfractaire. 25 octobre 2015 ·  Chicon le blanc rouston des obscures profondeurs arrive épave, entre cuisse et croupion. Tout marné d’inquiétude. Travaillé au soc tellement la ride s'épuise à se multiplier dans l'effort des formules. Ça bégaie blet roupion, épigone endive du gorgone Jojo. On a dépecé un carré d'as avec une pelle à fromage. La belle affaire c'est pas la première fois qu'on voit ce genre de mystère. Les joueurs sont des faux culs. Chicon la chique en dévers baragouine, faut filer dare-dare attendrir l'affaire au pilon à barbaque. Pecteur Peck balance perlouse dans bénard pas tricard le miston sniffe l'art en coquet. Contexte du gazeux péteur. C'est du dur du mi-chaud mi chier beau pour briscard des beaux arts. Partons de suite renifler l'histoire. 26 octobre 2015 ·  Direct chez Nini les gars ! Dit Chicon la chique, chez la pute à bistrot comme dans roman tricot qui aiguille dans la spongieuse pour qu'anges palots s’effilent licco au ministère saint pierre. Adieu mort-nés. Tient morgue idéale, un palace de glaçons à suffoquer d'angoisse. Sur la table à disséquer carré d'as est purée sans la rencontre fortuite mais plutôt l’échappée en fortes fuites. Le crabouillé dégueule ses viscères tout liquide. Sanglante bouillasse dans son baquet plastique. 27 octobre 2015 ·  Nini grande giclette toute en patte, gigote dans robe fourreau rouge courge, pelisse hirsute sur long bras, l'autre plutôt court moignon agité rasé de près. Nini tripote la compote en triant le mou et le dur. D'un coté l'os de l'autre la bidoche. Autopsie c'est le plat du midi. Trouver les saveurs par le goût des aigreurs. Diagnostique précis des papilles, c'est goutteux le croûteux. Par ici la balistique. L'analyse des traces éventuelles de produits à coque. On casse la croûte c'est plutôt fade la graille médico-légale. Nini en experte déguste la marmelade. Ni couteaux, ni fourchettes à la bonne franquette, les doigts dans la barquette. 28 octobre 2015 ·  Tiens bizarre ! S'étonne Nini lorgnant torve sur bout barbaque cramoisie. Du pique à la place du cœur. Un vrai jeu de merde. Pas étonnant un truc pareil ça vous file la poisse. Pecteur Peck s'étouffe avec graillon élastique. Fait un tour sur lui même. Blêmît. Tâche en crachant d'extraire l'intrus qui brûle le goulet. Nini lui claque une châtaigne dans le dos. Pecteur crache le rogaton coincé dans l'amygdale. Putain dit Nini la vésicule biliaire ça c'est du lourd camarade, ça grattouille les papilles, du vrai brûle gueule.  Nini récupère l'article mâchouillé. L’ausculte à coup de langue se le fourre dans l'entre jambe. Fait tourner l'appendice dans sa belette. Le retire et le refile à dégustation aux messieurs dubitatifs. La cyprinette ça calme le feu, c'est du basique. La bile bien léchée ça renseigne sur le degré d'inquiétude. 29 octobre 2015  L’inquiétude est viscérale. Le déboyauté semble tourmenté dans son pâté. C'est une piste à suivre du psycho-drame carné. Un dérèglement du compte haché. Un petit théâtre du moi sournois une seconde topique en trope de tripes qui débidées s'étalent au grand voir. Voyons voir. Nini profile la figure en confiote. Çà tient de l'orbite et de l'oreille, ça voit, ça entend. C'est un début d'hypothèse. C'est prospecter par l'optique et l'auditif. Une loupe, un cornet. Méticuleuse jusque dans l'appareillage. La carne sur canapé s’investit en écoutant mais dans la bassine faut trier fort, la haute pâte c'est de l'informel taloché. Pecteur Peck circonspect s'interlope en sherlock, pas facile de trier la babine, c'est de la chair en loque et ça cause fragile, agitons la mâchoire pour faire cracher le bavoir. Faut faire causer la poisse, le grumeleux, l'extrait de grumeaux. Le pâteux c'est du digéré différé. L'angoisse poisse, restons prudent, le déductible vous file la trique, mais c'est pas dit que ça dure. 30 octobre 2015 ·  Pas mieux en attendant le dessert. Chicon et Jojo se tripotent en causant malpropre, dégoisant des matières pour le séminaire final. File rectal j'irai rectum l'autre enviandé de Chicon bouffe le croupion du trépassé sans mâcher. Avale direct le ridé, pas même un rictus articulé pour commenter la saveur. En cœur la cantonade s’esclaffe. Pile au paf : du croupion nous aurons la raison et l'oraison en derrière solution, éventrons le ! 31 octobre 2015 ·  Nini la pythie tire le sept du pneumatique, une bonne main, ça annonce que du bon, mais pas pour Chicon, pour l'enquête. Pecteur Peck en Apollon du canif ouvre la beuillasse à Chicon, ça libère l'oracle en boyautures objectives. Du bien tripant intestinal ça présage résolution de l'énigme. Bon travail. Jojo voyant la boyauterie du compère livrée aux bons hospices des convives gustateurs, verdit pale. L'ayant mise de travers en auscultation à l'aube à la pointe de son jour pour diagnostique approfondi. C'est l'aurore qui va révéler la besogne souterraine d'un Jojo qui perce, creuse et ronge. En admettant que l’on ait qu'un oeil pour un tel travail des profondeurs, sans que l’on devine trop la misère qu’apporte avec elle toute longue privation d’air et de lumière, mais c'est là une autre affaire, il y a urgence. 1 novembre 2015 ·  Jojo sent l'arnaque, plonge à pleine main dans le tripoux encore chaud et se bâfre les huit mètres de graille bréneuse. Il rote à grande gueule ça pue la merde. Chacun prend son pif en pincette. Nini fulmine assise au dessus d'un gouffre d’exhalaisons putrides et colère, se déboulonne en conjectures. L'oracle merdique attise les médisances les plus obscures. Un fion décarré peut pas faire rond chié. Çà déboule maboule dans caboches circonspectes. Ça rabote du synapse, ça nerve dans le fumeux. Les dendrites farandolent c'est la fête du ciboulot. 2 novembre 2015 ·  Carré d'as en charpie reste mystère de la carne jaunasse casse-tête pour énigme à géométrie viscérale. Roule ta boule bille en tête c'est du drame en noir pour presbyte de charme. C'est de loin que les choses arrivent après. Dans bassine gargouillis d'as embrouillé fait chier drues méninges flegmatiques, c'est glaire et pets aux vents mauvais, visqueux tourne la bite à Peck le soudard qui s'anguille vermine la Nini contrite. 4 novembre 2015 ·  Chausse-trappe dressé, voilà Pecteur carapate la velue de l'aile gauche, marquise du tente-à-regret. Çà bioque-bioque à coupe-jarret, les deux tourteaux en pince l'un sur l'autre, s’écharpent la couenne en couine toujours mon gaillard, v'la du gras craché au bavoir. Et ça bave au crachoir. Les pattes-machoires écrabouillent le jouir. Bataille de décapodes. Apothéose des miasmes. S'articule buccale l'appendice du Pecteur, Nini ravaude le violacé turgescent à coups de rapeuse, l'engorge à vrombir l’amygdale. Peck saque au panier dans la profonde cavité, tenant plus l'anse vérolée lâche purée. 18 novembre 2015 ·  Jojo profite de cette entremise pour dégueuler son trop-plein. Et voilà qu'un brelan sorti du néant estomaque la cantonade. Du dégueuli, sort moindre pli. Pas de quoi faire péter une bourrique dans une descente ! Balance Nini mais c'est un début de piste à suivre. Pecteur estourbi remballe kiki. L’émoussé gougoute au calbut. Ramasse la donne étudie le set servi vomi de boyaux mâchés rapido. Trois as. Il en manque un. JEUDI 19 NOVEMBRE 2015 Jojo en esthète du gerbi, fier du pâté déconfit qu'un haut de cœur salutaire a renvoyé au tapis. Bombe torse et garantit la mise. C'est du sérieux pas d'la pâte à queue mes couillards. Brelan c'est pas bredouille, c'est du presque carré. Disséquer la pitance avec circonspection c'est le goût du gland destin dissimulé culotte avant que viande rabote. Couche nerf de beouf au châlit du maquis mon kiki l'éthique du boucher billot tête ça s'astique en toc et tic et tac. Brelan, brelure, branlure je carbure faut suturer le Chicon qui vire marron chicorée avant l'infusion finale. 21 novembre 2015 ·  Jojo renfloue la beuillasse écharpée du Chicon vidée de sa tuyauterie digestive. Éructant des jurons déclassés en vieux sac éventré, Chicon macère vénère. Rafistolé du bas ventre il balance aussi sec une perlouse et ça pue la merde. Une de trop. Pecteur lui saute dessus l'emberlificote avec bracelet d'acier déballe blabla Miranda. Vous avez le droit de garder le silence. Dans le cas contraire, tout ce que sortira de vous pourra et sera utilisé contre vent et marré en tribut anal. Pas de foirades, pas de fumures, on trique en dur Vous avez le droit de consulter un commis d'orifice, trousse-pet, fouille-colon. Réclamons rectal c'est dans l'annale. Soyons loyal fouaillons social. La police est là, faut que ça glisse au pas, faut que ça plisse au pas. 22 novembre 2015 ·  Chicon la tronche en dévers sort quelques vers histoire de distraire.  Déballonne ma baronne c'est d'la bonne, du fumet d'cochonne pour les p'tits gourmets, du bouquet d'bobonne pour les foutriquets, du graillon d'daronne c'est pour le préfet... Nini nez pincé, mise au pet, écarlate furibonde, tignasse le goret et visse le foireux du derche sur tabouret pour interrogatoire taloches. Crache ta chique foirmiteux, j'vais te claquer le beignet. Brelan c'est pas suffisant faut carré sinon c'est tannée. Crache ou ça va branler dans les brancards, ruer vers l’orifice mon commis d'office. 27 novembre 2015 ·  Nini l'entrechat virevolte, toupine des guibolles genre lac des cygnes revu par maître Funakoshi Gichin et signe d'une mornifle gracile la patate à Chicon. La terrine décolle ça crache pâté-croûte, les chicots à Chicon sur lino noisette. Pecteur Peck retient la deuxième décharge de Nini Ninja déjà en vol pour livrer rossade. D'un bras tendu enlace la ballerine du pisse narine et lui tartouille le groin d'un coup de râpeuse détrempée. Stop madame Nini ! Sans commis d'orifice pas de supplices ne merdons pas, Miranda c'est Miranda, c'est du droit garanti malfrat, sans droit, pas de droite à la tronche, garanti galapiat. Tachons d'exécuter Chicon en bonnes manières façon aristo du derrière. En toute légalité et non moins sans délices. Y a t-il ici un commis d'orifice qui pourrait faire office ? 2 décembre 2015 ·  Nini essuie d'un revers sa frimousse empoissée, crache un mollard calibré fine de glaire sur les godasses à Chicon. Ça gouline belon verdoyant sur cuir rutilant, c'est sfumato de pituite dit aussi œil de Joconde ou glacis du Vinci. Allons solliciter Chiron, le vieux bidet arqué si connaît en constipation, un vrai tire-boyau, un juriste pures fèces, ès-fécale certifié conforme canal libéral sur radio patronale patoisant chaque dimanche à l'heure broute calvaire. Ministres et consorts saluent toujours les sermons du Chiron. Nini ni une ni deux se carapate traverse le prisme de la lumière à vitesse furibarde et se décompose en en une infinité de couleurs. Fulmineuse Nini quelque part au-dessus de l'arc-en-ciel. Tout là-haut. Oiseau chromo vole quérir Chiron. 3 décembre 2015 ·  Jojo profite de cet intermède chromatique pour filer clair obscur à sa tanière d’Hippocrate. J'ai à faire Pecteur Peck. Une urgence du mandrin qui ne peut souffrir d'attendre, l'usinage précis nécessite de la promptitude ainsi qu'une grande ponctualité. Les vertus d'un docteur honorable se tiennent dans ces principes intangibles, croyez bien que je reste à votre disposition pour tout complément d'enquête. Jojo crotale agite queue de crécelle se débine en vermine gouline en ondes hypocrites ses anneaux roulent mécanique jusqu'à la sortie. 4 décembre 2015 ·  Chicon la tronche en dévers grommelle sur son tabouret. Tout ce que je sais, c'est que je sais rien, foin de scrotum. Brelan c'est pas carré, et pas carré ça fout branlée. Me vl'a purée, la beuillasse rafistolée, la gueule ravinée et toujours pas de vérité. C'est pas mérité. Pecteur Peck recto déverse bile du test son béat corpus et balance docte la réplique péripatéticienne à la mode chez poulagas bien torchés du boîtier. Ce n'est pas parce qu'on craint de la commettre, mais c'est parce qu'on craint de la subir que l'on blâme l'injustice. Du cul pourri rien ne sort que vents mauvais et le tien s'emporte de grasses perlouses, ça bouse au trognon et ça tire le blair au vert. 5 décembre 2015, 10:30 ·  Nini la déterrée déboule maboule du monde lumière se recompose en bloc dur, se tient morgue. Funeste Nini immatriculée contraception au bureau des narcotiques, les châsses convulsés annonce que Chiron à calancher. J'ai sniffé l'arnaque en arrivant. Pas de gros lardon en pousse côlon pour l'apéro graillon, silence de plomb, ni ronrons, ni barouf du fion. Voilà Chiron étendu les poignets attachés avec écharpe tricolore à une souche millénaire, garantie identitaire, un picon bière planté dans le basique intestin, le grêle en bandoulière fait belle rivière. 13 décembre 2015, 18:05 ·  On patauge dans le brenneux ça vire en queue à pédale neuneu sans dopage dit l'adage pas d'échappée belle, en rodage mieux vaut calmer l'adage. Voilà Nini et Pecteur en route pour la souche millénaire, Chicon vocifère l'injustice, attaché à sa chaise : N'en déplaise à Miranda la foutaise, c'est la baise.  Clame innocent l'ébeuillé involontaire : Me vl'a soumis aux supplices de vacataires incompétents, c'est une fichaise. Ô ! Blanche Thémis vertueuse parmi les verts tueurs des pâturages où tu me fais reposer. Dirige moi près des eaux paisibles. Restaure mon innocence au banquet des juments. Conduis moi condylome génial sur les sentiers qu'hennisse la justice pour qu'enfin pavoisent les crêtes de coq sur les plus hautes tours du Jérusalem promis. Alléluia ! Alléluia ! Me vl'a choux gras de ces margouillats. Nini frelatée des esgourdes dévisse. Valse trois quart de face en temps ternaire, blanche Nini pointée noire, sévère, s'élève haute-Carniole, besogne en carogne la truffe du geignard. Le panard laqué façon Han écrabouille le bon bec du Chicon qui carbure à crache ratiches son reste d'émail sur lino noisette. 14 décembre 2015, 09:33 ·  En revers d'une main Chicon torchonne sa trogne d'écharpée toute plissée, ankylosé dans sa mistoufle de canis lupus à peau de sable, mâchoire supérieure et mâchoire inférieure strictement décalées de l'axe ordinaire rentrent dans sa face cabossée, claquent encore une bredouille avant extinction du ciboulot : Vous vaincurent aux érections sous la férule teribe dirature, vous chierez ratures bougres censures, foutres d'analprophets gorets d'chiures, cloportez vot'e cohorte roupiante à l'heure de l'étable et du crésus à la naissure du nouveau membre, alléluia ! Ciboulot s'éteint, Chicon part en vapes pisse raisin par narines démolies, faut voir quand même, tarin et mandibules en foire des comices c'est propice à maquignon pour refiler le rognon au prix de l'étalon. Du self-portrait façon Francis taloché porcaille. 30 décembre 2015, 09:57 ·  Nini et Pecteur filent chez défunt Chiron. Nini pattes folles gambade gracile de pieux de clôture en pieux clôture traverse en sauterelle les verts pâturages de Bucaille.  Chevauche Walkyrie, piquets des terres noires,  Valhalla tagada tsoin-tsoin, Dodeline d'Odin foin d'boudin Nini Waltraute trotte-menu P'tit cul-cul pégase à tous les étages Fait péter moustachu mèche en cul Pecteur patouille dans bouillasse, ça colle aux grolles. Les verts pâturages sont vraie merdasse et Peck patauge fange. En chie comme russe de Vorkouta pour extirper guibolles du gros goulache fangeux. Pecteur fulmine à grosses gouttes ça suinte sudoripares glandes d'efforts, d'sous bras graissent et poils collagènés font rillettes. Saque d'dins Peck ! Saque ! Pas broncher du déhanché, ça clapote, ça biok-biok, merdasse est tenace c'est l'arnaque. 31 décembre 2015, 09:45 ·  Attifé d'une volumineuse poche extensible emmanchée sur long cou surmonté d'une tignasse Rastignac sans la gnaque ou juste un tiers dirait l'Adolphe des boulevards, c'est foireux mais copieux, ça tape à l'oeil mais c'est torve dans bouclettes embrouillées. L'honoré Grasdouble arrive gloglotant du siphon, mâchouille un des deux ou trois casse-dalles toujours tanqués dans cornet. Hautesse et éminence pour ces huit pieds de haut sur à peine un de large. Traîne miteux valse queue, sa carcasse équarrie. Un tube digestion directe l'étron tronc sans flinguer. Culasse à fracas silencieux fume caca 25 litres de 3 étoiles à l'alambic, c'est pas betterave ni jus d'cave. L'échalas rachitique propose service rapide pour conduire Peck au travers des bourbes merdier : Pas de soucis bouillasse n'est jamais ennemie de la tige. 1 janvier, 12:48 ·  Embarqué à califourchon Pecteur perché en baron des bourbiers survole les traîtres pâturages de Bucaille. Poche extensible se met à résonner musette, castagnettes du goitre cadence la rengaine. Quilles flageolent en mesure. Ça bloblotte jusqu'au cap. Ça file en roulis à moitié le gerbi. Peck à nausée. Peck gerbe dans gosier. Casse-dalles en sursis et dégobillis font boucan gargouillis. Grasdouble sans mollir mâchouille la tambouille ça piaf vadrouille dégouline babines frichtis déconfis sur fute à Peck, rouspète l'escogriffe dégorgeant pitance : M'mande èchecuche Pecteur, cha glougloute au gochier ch'est du bien mâché du chus de cauchette. Faut bien faire cauchette pour pacher le temps, pieds dans la drouille tête dans les chétoiles, cauchette au bavoir. Peck furibond botte fion de Réprouvé porteur des brebis embourbées, baptême d'injures, Grasdouble adoubé Saint Christophe martyr du gerbi titube, poche extensible remonte dans narines, libère trop plein. Ça éjacule ragoût du glouglou tout partout c'est drippant mon Jackson, convergence des giclures beau tableau bucolique, ça fout la trique du coup tige trique c'est tragique. 2 janvier, 20:50 ·  Pecteur voyant l'emmanché du gosier s’émanciper d'un priapisme démesuré saute dans bouillasse. Sort canif. Taille au vif l’excroissance. Récupère le machin. Voilà beau bâton de pèlerin mon coquin. C'est bon support pour crapahuter merdasse manque plus que coquille pour surfer divin avec corail de préférence, c'est pas sûr à l'heure mais encore que rapide. Grasdouble diminué d'une demi-toise soit deux verges ravale poche extensible avec reste de bouillie car douleur est terrible. Tient moignon raccourci qui pisse dru raisin de la misère. Ça gargouille et pendouille lamentable. C'est grande dépression dans caleçon. Krach ma poule. Déflation sectionnelle. Banqueroute biroute. Milton le frigide Transcarpathe à canines du lieu même applaudit en farceur libéral depuis boite à vers. Ça réveille l'hématophage qui hors d'age savoure encore le carnage. 20 h ·  Grasdouble reste planté à geindre. Membre fantôme demande aumône, pèlerin des pâturages retourne au turbin, tout goulinant du gosier, crachouille morve et pitance agglutinées dans rage. Le machin raccourci attire néanmoins corbeaux ou étourneaux. C'est rigolo tronc circoncis çà suinte encore sève, ça fait rir' les zoziaux et danser les écureuils, ça rajoute des coulures aux coulures d'la tige en pleurs. Grasdouble en bonne compagnie, plumes et poils sont ravis, paradis perdu des verts pâturages. Peck profite du support écourté pour s'arracher du bourbier ça pédale moins dans bouillasse avec trois guibolles, bientôt l'orée du bois noir.  Nini la trémousse mousse du trognon en moquant l'impotent, une main sur la hanche, l'autre, la plus courte s'agite en magne toi le fion mon garçon c'est pas l'heure colimaçon y a encore du cadavre à cuisiner.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS