MORCEAU CHOISI DE RICHARD BELFER

Polyphonies polaroïdes

« trh… ttthrtpT… TTTRRRHIHh… »
Loin de rétrécir, la Champagne pétille ici.
Le vent dans les feuilles fait des « ffth »…
des « Ffffhh… » et de frais « ffffrth… ».
Insectes et volatiles semblent s'être donnés le mot pour entamer un concerto pour
couinements et grinçotis :
« Crk crk… crkh… crkh…
« P… pui… PUi… puih…
Crk crk …
Crk crk… crkh… crkh…
Crk crk… crkh…crkh… »
Puis ils entonnent
une sorte d'impétueux final qui n'auraient pas de fin.

(La campagne, à Citry, rend hommage au peintre
et poète bruitiste Kurt Schwitters (1887-1948), août 1993)


1. Nous garons la voiture.
2. Rue > menant à la vieille ville… Enceintes soudain !
3. Ruelles et places [dans…]
chaussettes séchant auprès de la statue d'Alfonso III
4. Murailles rondes et roses… A travers une large porte arrondie, les fortifications
que l'on dirait sorties d’un tableau de Chirico laissent apparaître soudain la mer
imense et bleue — avec au premier plan cette unique voie ferrée.
5. Le port, ses palmiers, sa place …
une terrasse au milieu des jardins Manual Bivar…
Vue sur le Doca.
Deux Coca con lemon
(et pressant besoin de visite touristique aux toilettes en sous-sol)
6. Puis chercher un hôtel.

(Notes pour un texte envisagé, mais ayant conservé
sa disposition de « notes de carnet ». Faro, Portugal, novembre 1993)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS