LA FÊTE vue par MARGO CHOU

a fête

Choisissez votre place, n’hésitez pas
Recherche confortable
On choisis sa place
On change de sa place
On va ailleurs
Qu’est ce qui nous fait venir ?
Il y en a toujours qui arrivent,
Et d’autres qui repartent
Et nous passons
Faisons que passer
Un peu comme partout
Recherche confortable
A travers le pas du silence
On choisis sa place
On change de sa place
On va ailleurs
Qu’est ce qui vous a fait venir ?
La fête, la fête, rassemblement, Vie, salon, survie, ataraxie, mort, vivant, rêve, entre, entre deux
Combien de temps durant
Qu’est ce qu’on s’imagine
Comment
Décontraction des natures
Un instant
OK
Nos tremblements internes
N’indiquent t’ils pas quelques pistes
Nous sommes des DIABLES
Prêts à Vomir
Nous sommes des DIABLES
Mais tout le monde l’oubli
Nous sommes des DIABLES
Prêts à croquer
Les chairs imparables
Vicieuses et froides
Il faut de la Joie
Il faut de la joie
Il faut de la joie
Qui coulent dans nos veines
S’endormir en sachant
Que la fête est précise
S’endormir en sachant
Que la fête est permise
Et de mise
A s’en remettre à ces rendez-vous.
Il faudrait encore la définir
En de terme commun cette fête
Rassurante exubérante que tu es
Maintenant tu es fête
Nous sommes fêtes
Fruit d’un rapport sexuel
Tu es bête
Fête
Chacun d’entre nous est fête
Chacun arrive avec sa fête personnelle
Et l’envoie
Au plus loin de lui
S’en débarrasse
Comme le coup de foutre ce jour de Sainte conception
Nous sommes tous des petites cellules
Et nous rentrons dans un même corps
Qui aujourd’hui nous rassemble
Massons nos nombrils
Le cordon n’est plus
Et depuis notre naissance
Est ce ainsi que nous continuerons de vivre
Est ce ainsi que nous continuerons de vivre
Est ce ainsi que nous continuerons de vivre
Je tue l’humanité
Mais je ne nous tue pas
Je ne me permettrai pas
Parce que je presque nous aime
De pitié consciente
Lointaine et Gentille.
Une empathie de passage
Me frôle régulièrement
Incapable de mentir
J’euphorise puis tétanise
Hibernation sans glaçon
Bain dérivatif
De derviche tourneur
Oh seigneur !
Vous serez tous fête
Ou alors vous l’avez été
Où elle est en vous
Elle est quelque part
Vous frôle
Et n’en voulez pas …
A quoi servent tous ces vibros ?
Tous ces nouveaux objets
Conçus pendant les révolutions grecques
Pour compenser ces hommes en viré
DILI ma fille
DILO mon père
Et toutes ces familles
Qui courent après l’image de se garder
Se sentir debout
Dans un état face à l’Etat
C’est ça !!!
La fête est et sera une transformation de toutes les angoisses
La fête est le remue ménage dans le ventre
La fête est le frottement des forces internes
Déballées lala en chantant là
La fête est une chance
Saccage moral à saccager
Purge affectée
Façonnage de rencontres in-attribuées
Tant mieux !
Pourquoi es tu venu ?
Pourquoi êtes vous venus la ?
Décontraction
Nous ne rentrerons pas dans les sentiments
Je ne rentre plus dans les sentiments
Nous acceptons ce que nous ne savons pas
Et nous marchons dessus
Charlatan de notre présence
Il y a des pays sans musées et sans spectacles
Il y a des terres où l’on n’imprime pas
Il y a des pays ou l’on fuit
Pour vivre
Pour rester
Et rester sans vivre


M
A
R
G
O

xxx

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS