JOURNAL D'EDGAR COQUILLAR, ESCARGAL BANAL 2

Samedi 14 novembre, à l'aube


bavhvoui j'me lève à l'aube avec la rosée du matin maint'nant que j'suis escargalis banalis. bizarre : j'comprends toujours le parler humain et même, j'sais encore lire. hier, j'ai boulotté une affiche en excellent papier glacé où y'avait marqué : michèle torr en concert à Béziers, chanter c'est périr. merci la vie antérieure, c'est pas un cadeau leurs balivernes. j'me rappelle quand même des jolis mots.
alors cette nuit j'étais tranquille dans ma coquille pas au cambodge-petit pays je t'aime beaucoup- mais au jardin quand j'me suis souvenu de c'que m'a dit dieu le jour de mon entretien de changement d'vie au pôle des froids. en me pointant de son gros dodu d'index m'a dit : 
"-Choisis!  pour toi coco, la suite c'est secrétaire à canal ou escargal banal. mais avant de parler, écoute moi plutôt celle-là, qu'on s'bidonne : tu connais l'histoire de CRAC l'escargot qui boit un coup au cambodge, petit? 
-non 
-c'est un escargot, i boit une bière au p'tit cambodge et là CRAC l'escargot sous les pieds des gens qui courent et qui tombent...

(silence de gros bide)
-ET CA T'FAIT MARRER GROS CONNARD???!!!...bon ça va les blagouzes à deux balles et les entretiens à la con, tu voulais que j'prenne secrétaire à canal c'est ça? non non jamais d'la quatrième vie, j'prends escargal banal comme suite, sûr, et puis vite, qu'j'ai plus à r'voir ta gueule. p'tain on est pas dans la mouise avec des types comme ça..."
ça lui a pas plu. mi-penaud mi-jmelapètegrave, il a divinecomédiment déclaré : "Ah ben ça c'est le pompon sur la cerise! Lors, Edgar Coquillar, à jamais tu seras privé de la parole mais limaçon doté d'une coquille minérale spiralique, tu baveras sans fin. ainsi soit-il." 
et i m'a envoyé valser direct en escargal débutant dans la cour en béton chez john multibibop d'où j'ai mis des jours à escalader ce foutu mur au crépi qui râpe. c'était raide mais j'regrette rien, ça m'tendait toujours ce genre de rendez-vous. on est quand même scratchment mieux dans l'herbe à baver aux corneilles et s'étirer la limace au soleil.

 https://www.youtube.com/watch?v=LbN8bk9ljQw


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS