Je suis Naplouse par le camarade jérominus

Je suis Naplouse








Bon je sors d'
HP
comme d'hab'
j'y ai croisé
tout ce qu'il y a de
fendu étranglé
chez l'
homme
du sans âme à
la soute pour
la soupe comme des soldes
de janvier
chronométrés
les fondus de la terre
à fond
fond
sur le terre-plein
pour
l'étron
filant
des arrière-trains
énormes et
carnivores
machines à broyer de
la demi-molle sous lithium
les tronches pleines
de trous et de
fil de pêche
raccommodage et rage
à la va-vite
les poches violettes sous
les yeux éteints
dessous dessous ici
la tombe
allô
de l'espoir
halo de folie en guise
de couronne d'
épines de
chapeaux mous la
peau molle des folles
Carine au gros nez
et béquilles
tremblantes
tromblon adipeux
je n'ai plus de colonne vertébrale
parce qu'il est parti
j'aimerais le tuer
mais il est espagnol
mon médecin m'a trahi
il m'a soigné etc.
que des mots morts des
instants morve
mille merdes
vieilles
au p'tit dej'
Martine l'ex-sage-femme
d'avoir trop vu de morts
nés comme tous
les nés
du poussin à
l'aîné
anévrisme de l'étoile
amorphe sur
la chaise percée
de son crâne
Corinne la nympho
bave aux lèvres
la pipe facile le pouce
cramé
qui s'infecte
une sorte de
gros insecte coprophage
et aérophage du
dimanche mort de l'HP
l'infirmière
Fantine
as du karaoké
blonde si maquillée
et douce et douce
qui fait
fantasmer le client
baver le chien du fou
du dedans
quand le fou du dehors
crie
avec les moutons
je suis paris
les événements moi je
m'en torche perso
j'ai l'abcès qui bat
et la
cafetière qui glaire
à chacun
son soucis
son sursis plus ou moins
appétissant
maintenant il chantent
dansent qu'ils
n'ont pas peur les
sprinters d'hier
et les cyniques
se font dix points sur
le tas de ces
malheureux cadavres
95 pour cent de
cons vaincus par la
doxa et
le reste bientôt
en prison Orwell
reviens
donc j'ai fuit l'asile
pour risquer la tôle
dans ce monde
fou lui aussi
où je dépense
et pleurniche
et garde la niche
donc
je suis fuis bruit
de crotte odeur brune
dans leurs
marseillaises barbares
tandis qu'à quelques
milliers de kilomètres
meurent les
enfants de la peur
les patients étaient
de tout cœur
avec les loups
avec
les loups rachitiques
de l'occident
assassin
Sergio
le pyromane noir
Paulo
au bracelet
Julo
et son jus de menton
à table
à table l'étable
venez bouffez votre
merde du
soir qui broute
chaque conscience
chaque conscience
vérolée
par BFM TV
et le prozac
à chacun sa dose
mais tous
la même cause
le même égoïsme
le même chauvinisme
la même dose d'
hypocrisie
et de lâcheté
je sors
aujourd'hui
de l'asile
et je les encule

tous

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS