Je M'orale tu M' Oralise les mots

Je M'orale     tu M' Oralise      les mots


6:16 – 9:55Sais -on 00
Les Ablations,
d'abrasions,errosives.
RAVIR LA MORTE-TEIGNE


mort âge potage portage
A
A laquelle la montagne plisse à cerveau  asservit cloué
l'homme sûr à la morsure sur la montagne des écrevisses aux ascenseurs de pieds coulissants Monté là au débotté
à sabot manipulé sur pieds-inadaptés aux pieds de nez en l'air : des crevasses et des pics des estropiés
Vie -vissée Cerveau botte en touche coulé
au débotté sabot manipulé du rabot remonte la déhanche à deux oursins près vagine entre deux pompons de poils de noêl puants ravine à son dire le grandire à t'on ?
A l'aise aux narines ce que le texte ressent du texte sur le texte en lui-même super t' exposé en contraintes compressives:
convergences possibles tes compresses
complaintes qu'on plante dépressives
Ne va franchir la montagne à parler nèva s'est éjaculé A juste titre prendre l'écheveau des mots à la cravache ajuste le tir Parler ton ? parler talon ? tenter de rafraichir à la tentacule près ? perce et opresse ? Attentat ? Montagne ?
Morte teigne 

Oui je vois là haut la loin à loin de trop haut pour moi qui suis la montagne d'emmerde à franchir à pieds joints
chaque jour comme sauter dans sa culotte
le plus élégamment possible Sans se vautrer dans la confiture du confus d' à patauger grand-mère


Au sol des pelotes de casserolles s'éffilochent en tintamarre ça en dit long sur le sens de la journée en montée : s'écrase en naissant -de but en de blanc devenir- à la descente conjointe entre
un corps plastique une parole mastiquée et un désordre manipulé
Une phrase contre une autre phrase bute envahit la phrase sur une autre phrase bute encore encrée fluorée en touche à touche à pipi
la région du pire le but en blanc rien n'est épargné L'ordre des gammes assit fin prêt de l'orgasme que la phrase lentement se glisse
l'une contre l'autre
plisse ne pas périr ne pas prier entre deux soutenir mots soutiens mots soutenir les déformations les couches accouchées des souches souque au dessous des montagnes des séïsmes des orgasmes désormais tels qu'entre les autres tête à tête et contre-tête les êtres dans une défiguration libre telle
que l'orgasmique s'organise de tel le choix qu' untel échoix la vibrillonante vérbération entres -elles -des choux - qu'elles poussent l'accent déçuent s'accentuer l'une à l'autre au mot-à-mot le près qui si soudain de loin
jaillit bien
débarassé des bourreaux au commencement était l'érosion
et raser l'accord de RED
Erodé
Des déformations l'heure ose à l'urêtre la genèse des orogenèses ose des convergences ose des yeux à qui déloquer la posture postume d'érosion l'occulter loquace bavard opaque buvard des sens truculées locutives en loques

la zigotte œuf vierge des virages à gamettes en gamelles à mettre en tre deux gamines la femelle mûr qui un jour aura fécondé mauvais œuf œuf crevé œil poché
œil sur le plat

L'ordre des gamines silence vacarme banal de l'or gasme
game is a game à gamelle l'or glisse à la peau d'organisme frôle à danse la peau des mots (si je le peux) banane 
Forçage serrer musclage forçat à deux contre un
(gratte là où ça pue) tu pue t'es fier tu tire
t'es pas près de t'en tirer on enterre bien les menteurs pas les moteurs en défilés de fils à palper les moteurs en édifices
triomphants triomphalique de l'arc volcanique les bons mateurs soutiennent leur cerveau dégoulinant du bout des doigts droits de la paume ouverte à plat vers l'air de rien au silence des crimes TAKATAC « fais gaffe à ta gueule »
la claque de la
prochaine faillite des failles pour accelerer le mouvement re
garder sous la duperie des files de monuments vivants marchent rigides violemment soutenus par un anus en plein renversement :
dérèglements déchaînements animés animistes déchirés

amas des chocs pour qui ? sait pas plus de ses dix doigts sinon se balancer soi-même sur à qui compter l'opinion défenestrée s'écrase sur la gicle parlante de la vitre plisssse pendant le temps plisse s'écoule à goutte du sable à vautrer déversé l'accumulation du fiond des accus disséminés oui minés au fond des culs de baudruche autruche ! Le temps écoute le sable
eparpillé
pillé

Plié de la lutte fanal des anals anus contris l' étandart sans gland
t'es volé
L' ÔKHROS jaune pâle à la terre geint
l'inter - dit
(un dit court indique le dico)
sur sable jaune

la montagne à ravir
le point G d'avant gravir
le ravin
un coup de vin dans le ravin accoud au pieds de la lettre à coudre
mou dissoud coude à coude à coup de dé
marre à PALPER  !



des montagnes de grues- mots
hauts
pas moraux !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS