MIMOUN en MI-MOU (texte à 10000 mains)


l'arrivé est un nouveau départ

En MI-MOU, pas d'ami, un mal à suer, Un MIMOUN en cavale, pédale depuis les chevilles jusqu' à la tête, des pieds aux poumons, de la gorge au genou, la circulation ininterrompue dépasse la rapidité de lui-même, Un MIMOUN se dépasse, se déplace de lui, ne sait pas où aller sans ligne d'arrivée, c'est un MI-BÉMOL qui n'a pas de limite, il s'immole, il s'imite dans une course sans fin, il n'a pas finit de s'immoler ce MIMOUN actif court à la vérité, tant qu'i'l n'aura pas sué tout ses organes, un par un, dans la course, à traverser tous les remparts, de but en but, tous les os, perte des eaux jus qu' à l'os, jus q'à retrouver l'enfance, l'en France de naissance, le bleu blanc rouge le poursuit, d' un but marqué, un autre but surgit, but en relais, buté, vers un autre but, jusqu'à la dernière limite, toujours au pas de course, redoubler d'effort et de sueur, redoubler de but en but, de but en blanc, noir, éternel étudiant debout, à la course au but, le dernier but qui se renouvelle sans cesse, sans queue ni tête,constante à franchir, à dépasser, puisqu'il n'y a plus que du corps, du corps qui éponge toutes les limites, du corps ressort, avale, rebond du sort, pousse, tête à queue, toujours, la barrière à broyer, depuis le début, jusqu'à terrasser la fin, détruire le but, pulvériser de but en but, la course au grand jaillissement, hors de lui, hors d'haleine, hors de tout, continuer pour finir, s’entraîner à n'en plus finir sans se dégonfler, jus qu' au bout, jus qu' à plus de bout de bout en bout, haletant le bout, le MIMOUN Bémol, MI-MOU ne faiblit jamais dans sa course au dièse au relais du reliquat des notes relié à des notes, le corps de MIMOUN chante du fado en fa-dièse dans son corps, MIMOUN dévale, avale, perds conscience, à la sueur, aux poursuivants en suivant la course course contre lui-même, abattre les obstacles,MIMOUN se poursuit lui-même , il est son ombre qui s'avance, sans peur, écarter l'ombre du corps, de la lumière, jus qu' à la dernière, le dernier relais, de relais en relais de liaison en déliaison, de raison en déraison, cavaler, lié à son but, à son horizon qui ne cesse d'avancer plus vite que lui, la route en point d'infini, crever le point d'abscès de l'infini à la course au point devant, devant son nez, sans essoufflement, sans étouffement, plus vite, plus vite encore casser la vitre, le sable de la vitre qui se répand, le temps qui s'allonge plus la fuite se tend, défonce la vitre de vitre en vitre brisée, de brise en brise, toujours au point de départ l'arrivée qui recule, à la bite d'arrivée, plus d’amarrage, nage en plein dedans , la bite d'arrivée au cul , flambe , une trompette éructe, jaillit, lance -flamme en urgence, toujours en urgence, d'arriver, arriver dans un autre quelque part, partir pour un autre ailleurs, larguer l'ailleurs, narguer le temps, d'ailleurs en ailleurs au rythme de la cadence de l'avancement du cadavre, jus qu' à l'achèvement, jus qu' à la déraison, la drogue produite, peaufine les pores de la peau de la drogue du corps, du cerveau en gagner l'haleine, en perte de soumission, insoumis, MIMOUN chante du corps, cours dans le vent des notes qu'il invente en courant, l'air passe par tout le corps, l'air balbutie des mots qu'il entend, les voix qu'il écrit dans son corps par sa course d'entêté, et derrière, court derrière lui le drapeau bleu blanc et rouge qui ne le rattrapera jamais,

kamrad KoeursPurs






(mi-mou MIMOUN à toute épreuve du tacotac du loto d'la petite course de la vie)









cours MIMOUN cours la mort court derrière toi la mort bleu blanc rouge l'amor des la mort des mots la parole confisquée quand ils remplacent guerre par évènements la fin des haricots l'amor et les bouteilles brisées tu cours et ta colère de corps qui doit voler c'est ton stade c'est ton jardin y'a les légumes en tribune qui hurlent des slogans des salades et ton nom MIMOUMIMOUN allez MIMOUN
qu'est en tête encore encore encore et toujours tu vas voler mieux qu'un drapeau elle te rattrapera jamais jamais jamais ni elle ni la mort ni l'amour ni Guy Lamour ni les drapeaux ni les cris tu voles maintenant c'est le bout des marathons c'est toi le facteur de Sparte des ailettes aux chevilles
tu voulais faire clown MIMOUN mais t'as fait coureur c'est pour voler alors t'as pas fait voleur t'as fait coureur ta fée couleur t'as fait coureur couleur coureur,   

kamrad Doubibop







l'arrivé est un nouveau départi







devant                                                                                                                                                                                                            
MIMOUN mille milliards de mémoire mile borne vive plus qu'aucun computeur de tévé  allez MIMOUN court dedans allez Alain allez mi bémol mi moon à melbourne dehors ça court le vent parterre les ailettes au pied des images de simoun des images de zitoun des images de moon t'as pas marché sur la lune avec  revolvers  caméras armes et drapeau                                                                                                                                                          
derrière                                                                                                                                                                                                         
des nuages de cave il arrivera sous les treïnta i nouévé dans le ventre des espagnols soufflé essouflé esseulé et hagar' au hazar des hoggars de corrèze et des zars des regards verts au café des bozarts y'a des tables où MIMOUN court dessus et dessous avec des bouteilles an jonglant c'est le moment et                                                                                                                                                      
d'avant                                                                                                                                                                                                           
bien bien sous les 40 minutes c'est ça les courses MIMOUN allez mille milliards de mémoire vive comme la voix du vent qui dit dis  ça c'est un cas vive papou allez MIMOUN allez draille dry draille nous mîmes vive le vent ivre parterre assèche les ailettes au pied nous mîmes vive comme zéro computateur nous mimes vive comme la voix qui pique qui dit ça r'commence qui dit j'y vais j'y cours j'y vole en hélicoptère jamais toujours tout en spirale dans les courants chauds des parapentes jamais de parachute jamais plus t'es tombé 17 fois MIMOUN dans ta carrière dans les courants froids relevé des courants chauds ascendants à sang d'encre tu t'en es fait du mourron au sang qui bout dans tes bouts d' MIMOUN vole                                                                                                                                                                                          
d'après                                                                                                                                                                                                           
toi kesskispasse au départ de l'arrivé à Melbourne tu sens plus tes pieds tu sens plus tes dents t'entends les tribunes au loin y'a la ligne là c'est loin c'est long un marathon facteur message arrivé à temps tu t'es perdu non y'a la ligne toujours en r'tard toujours devant derrière cette fois y'a la ligne c'est toi le roi dagobert magnifique le soliman sétois cette fois sans casque c'est la la course ta course t'es arrivé au départ pas fatigué i t'ont dit bois un coup t'as dit non c'est bon t'as dit rire t'as souri t'as dit rien tu dis rien tu fais la course nord sud ouest est                                                                                
MIMOUN                                                                                           
existe et d'ailleurs                                                                                
MIMOU                                                                                           est                                                                                                        
d'ailleurs                                                                                              
MIMO                                                                                                
et                                                                                                         
d'ailleu                                                                                   MIM--  d'aill                                                                       MI------------------
                                              MM                                                  
d                                   M                                                                   
o                                                           W                                           
i

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS