Bactérie, l'ancêtre de la vie.Microbe, une arme.
Les histoires font du ski à poil sur des méduses.
La création de l'univers à la population en marche des microbes. Microbes : Les nuisibles, les invisibles, les estropiés à la drogue de cheval : le Captagon. Les guerriers drogués. Des amphétamines au profit guerrier. Du chaos en toute impunité. Les drogues ne servent pas qu'aux combattants , ils servent les laboratoires, les banques et pôle -emploi. Le pouvoir insinue ses microbes par PPP*. Les nuisibles : missiles théoriques, missiles politiques, missiles balistiques. Quantitatifs, qualitatifs et cliniques qui accroissent leur vulnérabilité. Massacrent les corps. Violences physiques, psychologiques et sexuelles. « de vraies machines » . La douleur perpétuelle. La machine à vomir, s'enroule sur elle, ronge le corps. Ronge. Recul du seuil de la souffrance : la machine étatique s'emballe par l'agressivité des rats d'expériences empiriques des régimes fascistes et combien sont-ils au pouvoir dans cet état ? Combien le fascisme quotidien peut mener aux prémisses du totalitarisme, la totalicratie actuelle?
Les Etats, fascinés par leur propre peuple, envahissent les corps -microbes, de leurs impuretés impunis capitalistiques qu'ils dressent de leurs étend' arTs, soumis eux-mêmes :
« Un bon gouvernement ne pas exister sans propagande, autant qu'une bonne propagande ne peut pas exister sans un bon gouvernement ». Gobbels (1936)
Microbe : C'est cette jeune fille à la grenade au missile intégré. Cette cible, c'est ce Mimoun intégré, qui court, le drapeau Français au cul : Microbe et c'est ce Pastorius désintégré et tous les enfants -Microbes dont les enjeux politico-sportifs sont la cible . Microbe, c'est cette bactérie qui t'as fécondé, ton ancêtre que tu assomme, que tu emprisonne, Ministère de l'injustice, parce qu'il te dis la vérité, le Microbe pousse à l'intérieur des grenades que les femmes arrosent jour et nuit et implosent. C'est ce Microbe qui ne travaillera jamais comme esclave à la marchandisation et aux performances . Microbe, c'est à cette « dérive » que je m'accroche, à cette bouée, libre de mes pensées et de mes actes. Alors je dors, Microbe, en espérant que mes rêvent deviennent leur cauchemar, leur Captagon, pourquoi salir l'humanité ? Je ne me la lave plus à la merde médiatiques et politique. Pourquoi parler à des gens qui posent des problèmes ? Nos ancestres Microbes veillent... en nous. Bactérie: ancêtre. Microbe, une arme.

*PPP : Partenariat Pubis Privé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Ajoute un commentaire si t'as des couilles

DIALOGUE OFF-SHORE OF ARMADADA SETE

ARMADADA avec Entre autre SUGAR & TIGER / WAMPAS